La période que nous traversons en ce moment nous oblige à nous mettre en stand by pour la majorité d'entre nous. Les photographes n'ont plus le droit d'exercer leur métier en présence des clients et je suis donc directement concernée. 

Au delà de la gravité de la situation et des drames qui se vivent dans tous les pays du monde, j'aimerais relever ici les aspects positifs (si si il y en a) de cette période de semi-confinement.

Retour aux valeurs essentielles 

Une fois la bataille des devoirs (pour les enfants scolarisés) terminée, il est temps d'apprécier de passer du temps avec nos trésors. Profitons de cette période pour redécouvrir nos enfants et réaliser à quel point ils ont grandi, évolué. J'ai été surprise de voir à quel point les miens apprécient ce moment de trêve. Plus besoin de se lever aux aurores, plus besoin de stresser entre deux cours. Ils vont à leur rythme et ils apprécient. 

Certes, les camarades commencent à manquer, les jeunes adultes sont en manque de distraction, de sortie en boîte, de soirées entre potes. Cette ablation brutale de vie sociale peut devenir pesante, que ce soit chez les jeunes, les adultes ou les seniors. Je pense bien sûr aux familles qui ont des tout petits, qui n'ont pas de jardin ni même de balcon. Ce n'est pas simple. Contrairement à la plupart des pays limitrophes, notre Conseil Fédéral nous a laissé notre liberté et nous a responsabilisé (à tort ou à raison, là n'est pas le débat). A nous de faire bon usage de cette liberté. Si nous voulons être cohérents et éviter de prolonger notre semi-confinement de quelques semaines voire d'être confinés de force, il faut être raisonnable pendant les fêtes de Pâques. N'oubliez pas que le virus continue de se propager; par les personnes qui pensent être guéris, les porteurs asymptomatiques, ceux qui pensent que tout cela est irréel et ne comprennent pas l'ampleur de ce qui se passe. La prudence est donc de mise.

Pour ces fêtes, nous allons rester entre nous quatre après avoir reçu des informations nous dissuadant d'inviter les parents pour un repas, même pris chacun à un bout de table. Ce ne seront pas les dernières fêtes de Pâques et nous nous rattraperons en temps voulu. 

C'est l'occasion de cuisiner avec les enfants, de cacher les oeufs et de faire preuve de créativité pour les amuser. Rappelons-nous que cette période est passagère (du moins je l'espère!). La vie m'a souvent démontré que nous avons la faculté d'oublier ce qui  nous a fait souffrir. Si j'espère que nous n'aurons pas collectivement une mémoire de poisson rouge et ne repartirons pas avec les mêmes erreurs du passé, je pense profondément que de cette période nous garderons en majorité le meilleur, c'est-à-dire ces moments partagés pour ceux qui ont la chance d'être en couple ou en famille. 

Je vous souhaite de jolies fêtes de Pâques et surtout je vous souhaite de garder la santé. Une pensée toute particulière à celles et ceux qui vivent seuls, les malades qui se battent en ce moment, à toutes les personnes qui ont un être cher aux soins intensifs. Je vous envoie plein de bonnes énergies! Tenez bon!

En vous protégeant, vous protégez les plus fragiles et ne l'oubliez pas, les plus fragiles peuvent faire partie de votre propre entourage.

Bien à vous!

  • Facebook Martine Crémieux Photograph
  • Linkedin Martine Crémieux linkedin
  • Instagram Martine Crémieux